ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

stratégie merchandising
cliquer pour agrandir

Le confinement qui dure nous pousse à la réflexion sur des sujets très divers. Si notre agence de stratégie merchandising prépare déjà demain, on peut aussi en profiter pour imaginer d’autres scénarios et tenter d’y apporter des réponses. Aujourd’hui ID’akt s’interroge sur une hypothèse catastrophe théoriquement plausible : la fin des points de vente physiques et les conséquences engendrées.

Et après le confinement ?

Imaginez un monde où il n’y aurait plus de points de vente physiques ? Que les gens ne sortent plus comme ils le faisaient avant le confinement ? S’il n’existait que des commerces alimentaires et que nous nous fassions livrer tout le reste ? A quoi ressemblerait notre société ? A quoi ressembleraient nos centres-villes ?
Nous serions tous tristes de ne plus avoir de lien social, de ne pas sortir avec nos proches, de ne pas aller à la rencontre d’autrui ou à la recherche d’une trouvaille. Nous ne saurions plus trop quoi faire ! Du sport ? Peut-être ! Mais après…

Jusqu’à l’instauration du confinement nous pouvions faire des choses très simples comme prendre un café ensemble, dîner entre amis ou voir une expo entre copine. Peut-on imaginer que ces nouvelles et temporaires habitudes d’achats deviennent la norme ? Pas vraiment !

Conséquences

Nous serions malheureux !

Si le commerce en ligne devenait l’unique moyen de consommer après avoir tué les points de vente physiques et bien nous serions dans un scénario proche d’aujourd’hui. On ne sortirait plus beaucoup de chez nous. Hormis pour faire ses courses, son sport ou aller au travail… Et encore, des solutions existent pour le télétravail et faire ses courses à distance. Nous testons d’ailleurs ces dites solutions par la force des choses actuellement. Demain, si cela devait devenir la norme, nous serions donc terriblement malheureux, peut-être même malades !

Une société aseptisée

Un tel modèle serait sans nul doute l’avènement d’une société aseptisée et stérile. Le cinéma regorge de nombreux scénarios de ce type de futur dont personne ne veut. Des versions qui semblent radieuses au premier abord mais qui se révèle vite angoissante si nous devions vraiment les vivre. Rappelez-vous de « Demolion Man » en 1993 avec Sylvester Stallone. Un film qui évoque une guerre commerciale et où tous les restaurants sont des Pizza Hut. Plus proche de nous, la série Black Mirror propose aussi -dans certains épisodes- des futurs aseptisés dont l’évocation est aussi anxiogène.

Il faut les deux modèles !

Bref, vous l’aurez compris, notre agence de stratégie merchandising n’imagine en aucun cas ce scénario parce que nous croyons au point de vente. C’est le terrain de jeu de notre agence de stratégie merchandising et nous regorgeons d’idées pour l’après confinement !  Notre équipe pense que le e-commerce n’est pas une solution mais une réponse pour un type de consommation. Le commerce, notre chouchou, quelle que soit sa forme, c’est avant tout des rapports sociaux, des relations humaines, des expériences collectives… c’est la vie ! D’ailleurs nous avons déjà exprimé notre avis sur la question. Il ne faut pas opposer l’e-commerce aux points de vente physiques car ils sont complémentaires !

Après le confinement, la vie reprendra. Les gens sortiront, consommeront, se rencontreront et échangeront. C’est lorsque nous sommes privés de liberté que nous prenons conscience comme elle nous manque. Les points de vente physiques réouvriront, redeviendront des lieux de vie et recréerons du lien. De notre côté, nous y travaillons ardemment et malgré le confinement nous préparons la reprise et le développement de nouveaux concepts !

Enfin n’oubliez pas…Pour soutenir nos commerçants, il sera de notre responsabilité de consommer local. Etre solidaire de nos commerçants permettra de relancer le commerce de proximité et retrouver nos plaisirs simples d’avant. Bref, nous sommes tous responsables de la relance économique de notre pays !

Share This