ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

Le dash button, la tendance du hygge ou la vitrine qui doit être au coeur de la stratégie merchandising d’un point de vente… Ces dernières semaines, ID’akt vous a pas mal parlé de ses domaines d’expertise et de l’actualité de son savoir-faire. Aujourd’hui, nous faisons une pause dans tout ça afin de mieux poursuivre un dossier qui nous tient à coeur : la présentation de notre équipe. Après Marie, notre chargée de conception d’espace marchand et de merchandising, qui est la benjamine de l’équipe… Nous vous présentons Hubert, notre conseil en présence web, le dernier venu chez ID’akt.

L’homme de l’ombre sous le feu des projecteurs

Soyons clair, au début Hubert ne s’y connaissait pas du tout en stratégie merchandising… Mais depuis, il a comblé ce manque. En même temps, ce n’est pas ce que nous lui demandons. Son truc, c’est le web : blog et réseaux sociaux. C’est lui qui assure notre présence web. D’ailleurs c’est pour cela qu’il se définit lui-même comme « l’ID’akteur de l’ombre ». Et cette position lui convient tout à fait. Le feu des projecteurs, ça ne l’intéresse pas.

Sa vie, son oeuvre

Journaliste de formation, ce qu’il aime par dessus tout, c’est être un narrateur d’histoires. Au collège déjà, il savait qu’il voulait vivre de sa plume… Sans pour autant devenir écrivain. Le journalisme s’est imposé à lui. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, il a la capacité d’écrire sur n’importe quel sujet. Pour Nathalie, c’est une réelle compétence alors que pour Hubert : « il n’y a rien de plus normal ! ». Mais il reconnait volontiers que « écrire au présent avec des phrases courtes : sujet, verbe, complément, c’est un métier ». Et si vous lui demandez de résumer sa mission, il vous répondra : « mon savoir-faire ? Le faire savoir ! ». Ça tombe bien, nous aussi ! Il est d’ailleurs à ses yeux « plus facile de communiquer sur un sujet inconnu à la base comme la stratégie merchandising que sur un sujet qu’on maîtrise ». Au-delà de ses compétences, il aime transmettre. Ainsi il est aussi formateur de son savoir-faire au sein du groupe IGS.

Devenir ID’akteur

Sa collaboration avec ID’akt, c’est l’histoire d’une rencontre et surtout d’un coup de coeur professionnel mutuel avec Nathalie, fondatrice de l’entreprise. Quand il a été question de travailler ensemble, c’était déjà une évidence en fait. Mais pas question de travailler « pour » ID’akt, mais « avec ». Cela reprend les codes de l’entreprise libérée que Nathalie affectionne. En fait, Hubert et Nathalie partagent les mêmes valeurs. A ce propos, il précise : « faire preuve de professionnalisme au quotidien avec toute la rigueur que cela impose, ne veut pas dire qu’il faut être austère. C’est même tout le contraire ! Il faut savoir être précis dans son travail sans pour autant se prendre au sérieux ». Par exemple, ce que cultive Hubert au quotidien, c’est son style bien à lui qui mélange converse et noeud papillon : « c’est ma façon à moi d’être habillé mais décalé. La cravate : c’est d’un classique ! ».

Vous l’avez donc sans doute compris, son conseil pour devenir un ID’akteur ou une ID’aktrice, c’est : « de ne surtout pas se prendre au sérieux ! ».

Share This