ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

agence de merchandising

Aujourd’hui notre agence de merchandising à Lyon lève le voile sur une de ses réalisations. Il s’agit de L’ancolie, une épicerie fine de La Clusaz qui propose des produits artisanaux et gourmets ! Un projet où il a fallu partir de zéro et gérer deux contraintes majeures. Un vrai challenge.

Une création 100% !

A l’inverse de la boutique « Dragées et chocolats de Limas » où ID’akt a réalisé un store staging, L’Ancolie est une création de bout en bout.
L’Ancolie a ouvert ses portes l’hiver dernier. A l’origine, c’est Corinne Merillon -la gérante- qui contacte notre agence de merchandising. L’idée est simple : trouver des professionnels pour concevoir un parcours client, agencer la boutique et réaliser l’implantation merchandising de A à Z. Si le futur point de vente est déjà là, tout le reste est à construire en quelques semaines ! Que se soit le calcul des mètres linéaires, le choix des meubles, l’organisation de l’espace, l’implantation de l’assortiment etc.

Contraintes

agence de merchandising

Le cahier des charges parait simple mais c’était sans compter sur deux contraintes physiques qui nous ont données du fil à retordre !

De volume…

La superficie du point de vente de L’Ancolie est de 60m2… et propose plus de 600 références ! Si aux yeux du consommateur, c’est un cocon qui fourmille de bons produits, pour notre équipe, cela relève du casse tête chinois : « comment faire rentrer autant d’articles dans un espace si petit ? » .

Et d’espace !

De plus, les 60m2 de L’Ancolie se repartissent sur deux niveaux. La force de proposition de notre agence de merchandising devait donc prendre en compte cet élément afin de répondre au mieux à la question centrale : « comment organiser l’offre sur 2 niveaux ?» .

Le sur-mesure comme solution !

Sur une réalisation aussi spécifique, difficile d’appliquer les théories du merchandising stricto sensu. Comme le précise Nathalie Violy : « lorsqu’on est sur des configurations un peu complexes avec notamment la gestion des étages et autant de références, il faut travailler le parcours client différemment et penser l’offre par instant de consommation» .

Généralement, un porteur de projet choisit d’abord son espace et ensuite défini son assortiment. Ceci afin de « construire son offre en fonction de l’espace disponible » explique Nathalie. Epicurienne et amatrice de produits italiens, Corinne a une idée précise de ce qu’elle souhaite proposer à ses clients avant même d’avoir l’adresse ! Mais « ce n’est pas grave » ajoute-t-elle car la réponse sur-mesure de ID’akt et le travail préparatoire ont permis de trouver les bonnes solutions. En effet « Il y a eu un vrai travail sur le choix du mobilier pour rester dans le style du chalet de montagne afin que l’offre soit valorisée. Pour arriver à un résultat pas trop massif, nous avons trouvé des astuces pour mieux jouer sur les techniques d’implantation merchandising » .

Avis de L’Ancolie

Du côté de l’épicerie fine, Corinne Merillon sait qu’elle avait « vraiment besoin d’un professionnel pour l’aider » . Mieux que cela… « ça a donné le coup de pouce final et ça a permis la véritable mise en forme de tout ce que j’avais dans la tête… L’implantation s’est faite sur une seule journée. C’est extraordinaire de les voir arriver le matin, avec des cartons plein le magasin, et de les voir repartir le soir avec l’intégralité des produits installés ! » .

Pour en savoir plus

Vous voulez découvrir davantage de photos de L’Ancolie ? Rendez-vous sur la page réalisation de notre site. Sur la page facebook de L’Ancolie… Ou bien directement au 163 Place de l’Église à La Clusaz !

Share This