ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

retail story telling
La P’tite Epicerie – réalisation ID’akt

Le story telling, selon les définitions marketing que vous trouverez, c’est l’art de « raconter une histoire à des fins de communication » . Cela peut donc concerner une marque, un artiste… Mais quand il s’agit du point de vente, on parle spécifiquement de retail story telling (RST). A quoi sert-il ? Pourquoi le créer ?

Donner du sens

Le retail story telling, c’est la narration qu’un point de vente raconte à toute personne lorsqu’elle pousse ses portes. Après avoir été capté par la vitrine le client entre et découvre un univers, une ambiance. « C’est un message, précise Nathalie Violy, qui l’incite à rentrer dans l’histoire du lieu, la genèse du concept parfois  » .

Ainsi donner du sens à une adresse permet de créer une relation affective avec celle-ci. En France, les exemples de tels lieux sont légions. A Lyon, on peut citer la Brasserie Georges… A Paris, les Grands Magasins du boulevard Haussmann… qui ont même inspiré Emile Zola dans Le bonheur des dames. Chez ID’akt on aime beaucoup le restaurant du Train Bleu de la gare de Lyon : une invitation au voyage alors que vous n’avez pas encore pris le train. La liste est longue !

En parlant des grands magasins, nous vous invitons à observer la coupole des Galeries Lafayette à Paris depuis une « passerelle de 9 mètres suspendue à 16 mètres au-dessus du vide » . Comme le précise l’enseigne : « Préparez-vous à un moment inédit en admirant plus de 120 ans d’histoire, d’élégance et d’art de vivre à la française » . On est dans du RST de haut vol ! (voir vidéo ci-dessous).

Avoir un bon retail story telling

retail story telling
Le Tout Petit Café – réalisation ID’akt

En fait, un bon RST, c’est juste un story telling de la marque. Pour l’illustrer, l’enseigne Paul est un exemple parfait. En y entrant, l’enseigne vend à son client la qualité et surtout la tradition d’autrefois. Grâce à un bon retail story telling et une belle scénarisation, vous êtes plongés quelques instant dans une boulangerie à la Marcel Pagnol en quelque sorte

Quand et comment le mettre en place ?

Il est assez simple pour une entreprise familiale de mettre en place un RST. Surtout si celle-ci s’inscrit dans la durée avec déjà plusieurs générations qui se sont succédé aux commandes. Depuis 1947, la Maison Malartre que nous accompagnons aujourd’hui est une bonne illustration.

Mais il n’est pas la peine d’attendre plusieurs générations pour autant. Ouvert en octobre 2017, ID’akt a aidé Le Tout Petit Café pour son implantation commerciale. Et alors que sa gérante était encore à la recherche d’un lieu d’implantation, elle avait déjà écrite son retail story telling : « Imaginez un endroit en plein cœur de la ville où on peut faire une pause… » . La suite est à lire sur le site du Tout Petit Café.

Pourquoi faut il écrire un RST ? Parce qu’il est un fil conducteur d’un projet. Il permet d’éviter que l’on se disperse dans les prises de décisions. En créant une story, on inscrit le projet dans la cohérence et dans la durée car, bien sur, il vous faudra écrire l’histoire !
Rappelez-vous, nous sommes ici dans la narration d’une histoire. Il ne s’agit pas d’en inventer une de toute pièce. Le RST est intrinsèque au projet de lieu de vente !

Share This