ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

stratégie merchandising lyonnaise
cliquer pour agrandir

Les moyens de paiement des Français sont en constante évolution. ID’akt a d’ailleurs déjà abordé la question dans cet article de juillet 2019. Entre temps, le covid-19 et le confinement sont passés par là et ont rebattu les cartes. Notre agence de stratégie merchandising lyonnaise fait le point sur le paiement sans contact. En effet, c’est peut-être le moyen de paiement qui a été le plus influencé par la période que nous venons de traverser. Des changements profonds et rapides ont été opérés.

Avant le confinement

Avant le coronavirus, le paiement sans contact était un moyen de paiement peu utilisé dans l’Hexagone. Selon un sondage OpinionWay de février 2020, il ne représentait que 12% des transactions. Bien loin des 27% des règlements par carte bancaire avec code… Ou des 33% des règlements en espèces. (voir illustration).

Pendant

Mais ça, c’était avant ! Au cours du confinement le paiement sans contact a été reconnu comme faisant partie des gestes barrières. Ce moyen a d’ailleurs été promu par le ministère de l’économie. Ainsi le covid-19 a grandement contribué à la popularisation du paiement sans contact. Au point de mettre une pression certaine sur le groupement des cartes bancaires afin de rehausser le plafond de paiement de 30 à 50 euros. Cette pression était d’autant plus lourde qu’une vingtaine de pays de l’Union Européenne annoncent fin mars le rehaussement de ce plafond.
Au cours du confinement, le groupement déclare : « Une chose est certaine, cela sera beaucoup plus rapide que lors du changement de plafond de 20 à 30 euros, qui avait nécessité dans la grande majorité des cas le renouvellement du parc de cartes. Le déploiement ne prendra donc pas deux à trois ans comme précédemment. On comptera plutôt en semaines, le temps de la sécurisation du process« .

Et après

Comme l’explique un boulanger sur Europe 1 : « il représente désormais presque 80-90 % de nos encaissements, là où il pesait 30% avant. On n’a pratiquement plus besoin de le proposer, les clients le font d’office, même les personnes âgées » .
Le 16 avril, les banques françaises décident de relever ce plafond. L’application est effective depuis le 11 mai. Ainsi une nouvelle ère commence pour le règlement sans contact. Notre agence de stratégie merchandising lyonnaise pense qu’il s’agit de l’avènement de ce mode de paiement. Une adaptation des pratiques est donc nécessaire et nous sommes là pour vous y aider.

Share This