ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

stratégie merchandising de lyon

La réalité virtuelle -VR- est une technologie de plus en plus utilisée en retail. Mais à qui s’adresse-t-elle ? A quel moment est-il pertinent de l’utiliser ? Et surtout, quel coût cela représente ? Notre agence de stratégie merchandising de Lyon répond à ces questions.

Pour qui ?

Nous pensons que la VR est certes une nouvelle manière d’envisager un projet retail, mais ne doit pour autant pas être réservée à une typologie d’entrepreneur. En fait, la réalité virtuelle s’adapte à n’importe quel projet quel qu’il soit. Qu’il s’agisse d’un industriel ou d’un indépendant, notre agence d’architecture commerciale de Lyon met à disposition la VR pour l’ensemble de ses clients. Pourquoi ? Parce que peu importe la taille du projet, la réalité virtuelle est un outil d’aide à la prise de décision comme nous l’avons évoqué précédemment dans notre blog.
Nous avons d’ailleurs déjà travaillé la VR pour des projets très différents à l’image du salon de thé Le Tout Petit Café, d’un nouveau concept pour Bjorg et Compagnie, ou du groupe international Hitachi.

Quand faire appel à la VR ?

Dans notre agence de stratégie merchandising de lyon, la réalité virtuelle est une étape clé qui s’inscrit dans un process. En effet, pour chaque projet, nos ID’akteurs travaillent plusieurs propositions d’ambiance que nous soumettons au porteur de projet. Et c’est seulement quand il s’est positionné que nous transformons son projet en réalité virtuelle. En effet, La VR est un élément important dans le process de validation finale du projet. La grande force de la VR, « c’est qu’elle permet d’obtenir le BAT du décideur » déclare Nathalie Violy.

Pour quel budget ?

Le prix

Nous l’utilisons au moment où elle est pertinente et doit rester abordable.
« Aujourd’hui, comme cette technologie nous permet de faire énormément de choses, l’important est de savoir quel est l’objectif final » précise Nathalie Violy.
Le coût d’un projet en VR est variable selon le niveau de définition et de détail attendu par le client, et le temps de traitement de la 3D en VR. Plus le projet est gros, plus il y a d’interaction… plus les temps de calcul sont longs !)
Nous réalisons toujours un chiffrage au plus juste des attentes du client et adapter à l’expérience utilisateur ou au niveau de détail souhaité.

La VR pour tous

Ainsi ce budget est intégrable dans un business plan sans que cela ne mette en péril sa viabilité. Même celui d’un indépendant ! Combien d’entre-eux sont venus nous voir en nous disant : « C’est super la réalité virtuelle, mais je suis sûr de ne pas avoir le budget  » . Preuve que c’est une idée reçue.

La VR « restera toujours moins chère et plus rapide qu’un projet pilote ou un projet approximatif » font remarquer Nathalie & Cecile.

Share This