ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

crédit : Le Parisien / Stéphanie Forestier

Depuis juin 2019, le Super U de Thourotte dans l’Oise organise un accueil spécifique pour les autistes et les personnes atteintes de troubles cognitifs. C’est une initiative tellement bienveillante et simple à mettre en place que notre agence de merchandising lyonnaise a trouvé normal d’en parler.

Le principe

Tous les mardis de 13h30 à 15h30, l’enseigne coupe la musique et stoppe les annonces micro. Mieux, les lumières et même les bips des scanners de caisse sont baissés à leur maximum. L’objectif de ce dispositif ? Rendre l’atmosphère du point de vente plus apaisante afin d’éviter du stress pour les personnes qui sont sensibles à leur environnement immédiat.
Ce créneau horaire a été choisi car il s’agissait du plus calme de la semaine.

L’origine du projet

Pour l’instant, c’est une première en France. On doit cette initiative à l’association Eclosion Bleue. Pour son Président, David Teixiera, cela permet à la personne autiste « d’éviter qu’elle fasse des crises » et à son accompagnant « d’aller à l’essentiel » .
David et Nadia Blaise, les gérants de cette grande surface ont tout de suite accepté cette démarche. « Ce n’est pas difficile de couper les lumières et le son. Bien entendu, les vitrines réfrigérées sont toujours éclairées. On n’est pas dans le noir complet, il y a beaucoup d’ouvertures et de lumière naturelle  » précise Nadia Blaise.
A l’international, ce concept voit le jour en Australie en novembre 2017 avant d’arriver en Angleterre en juillet 2018.

Une expérience client améliorée

Ce supermarché aide les autistes

Quand on est autiste, faire ses courses peut ressembler à de la torture. Pour faciliter la vie des personnes atteintes de ce trouble, un supermarché baisse la lumière et le son deux heures par semaine 👏

Gepostet von Loopsider am Donnerstag, 6. Juni 2019
A écouter, l’interview de David Blaise

Avant, explique le gérant, il fallait 1h30 et un casque anti-bruit à l’un de ses clients autistes pour faire ses courses. Aujourd’hui, il lui faut seulement 45 minutes.
Faire ses courses en famille avec enfant atteint d’autisme : « c’est le parcours du combattant » affirme Karim, père de Gabriel 4 ans. « On y allait séparément. Là, on pourra y aller en famille » .
En réalité ce dispositif « peut apporter un apaisement pour tous, que ce soit pour les retraités, les familles avec des enfants un peu turbulents… » selon David Teixiera. D’ailleurs même les autres clients trouvent « l’ambiance plus sereine, plus apaisée » et sont séduits par ce « confort » .

Notre agence de merchandising lyonnaise a déjà traité plusieurs fois de l’ambiance d’un point de vente : la stratégie musicale, le marketing olfactif… S’ils sont maîtrisés cela peut attirer de nouveaux clients. A l’inverse, cela peut aussi faire fuir votre clientèle.
Vous avez besoin d’un conseil en la matière ? Les ID’akteurs sont là !

Share This