ID'akt I Agence de conseil en merchandising et retail marketing

stratégie retail
crédit photo : King Com

N’importe quel virage doit être savamment négocié. Qu’importe la taille de votre entreprise ou son secteur. Si vous en manquez un, vous êtes assuré de vous faire distancer par vos concurrents voire d’aller droit dans le mur. Alors pour vous éviter le syndrome Ayrton Senna, ID’akt vous conseille de ne pas manquer le virage des millenials. Vous doutez qu’il s’agisse d’un réel tournant ? Pourtant cette population va fortement influencer votre stratégie retail… Et gare à ceux qui les ignoreraient !

Qui sont les millenials ?

Bon à savoir les millenials ont dépassé en nombre la génération des baby-boomer aux Etats-Unis. Selon certaines études, en 2025 le luxe réalisera 45% de son chiffre d’affaires grâce à eux… Et l’an prochain, en 2020, ils représenteront la moitié de la population mondiale. En France, ils sont déjà 16 millions. Si vous voulez en savoir plus sur eux, voici 15 chiffres pour mieux les connaitre. Bref, pour les séduire, une stratégie retail adaptée est indispensable !

Ce qu’ils veulent !

strategie retail

Ainsi, pour établir une stratégie retail adéquat, il faut se poser les bonnes questions. Et la principale est « mais que veulent-ils ?« . Réponse, de la personnalisation ! Si selon une étude « 41 % des consommateurs sont intéressés par des produits personnalisables », ce chiffre est nettement plus haut chez les jeunes du millenaire. En effet, cette génération semble se désintéresser de la fast-fashion. 74% d’entre-eux achètent déjà des produits personnalisés.

Des consommateurs exigeants

Pierre-François Le Louët -Président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin- explique que  » le consommateur est de plus en plus exigeant. Il est séduit par la possibilité de co-créer son look« . Porter des vêtements permet de travailler son style, mais selon Marie Dupin -Directrice mode chez NellyRodi- :  » la personnalisation aide le client à se sentir unique« .

Bien entendu la personnalisation peut se faire à différents niveaux. Cela va de la simple customisation avec l’ajout d’un accessoire. Il y a aussi l’étape de la création en ligne où le client créé lui-même son produit. Enfin, le niveau ultime reste la production à la demande… Et en la matière, le concept store de Nike à New-York est un bon exemple !

Des fringues mais pas que !

Ici notre agence de retail marketing parle beaucoup de textile. Cette génération consomme déjà bien différemment et cette soif de personnalisation des millenials est visible dans tous les secteurs ! Dans l’alimentation, chacun compose son plat (Subway, WOKO et d’autres l’ont bien compris). Du coup les secteurs de l’automobile ou de l’ameublement vont devoir répondre eux aussi à cette exigence du sur-mesure. Et ils ne seront pas les seuls.

Mauvais élèves

Au fait, nous vous avons parlé en début d’article de « virage à négocier », mais nous ne vous avons pas donné d’exemples. Car certains n’ont pas su le faire. Récemment il y a eu Conforama. Mais si on remonte un peu plus loin, notre agence de stratégie retail pense aussi à Tati qui s’est largement fait supplanter par la fast fashion. Ironie du sort, aujourd’hui ce sont ces enseignes qui semblent être menacées !

Share This